Cet article date de plus de neuf ans.

Vidéo Des Français quittent la Centrafrique sous le choc

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Article rédigé par
France Télévisions

Après le coup d'Etat des rebelles dimanche, une centaine de Français ont été conduits mercredi sous bonne escorte sur la base militaire de Bangui, pour être rapatriés.

Trois jours après le coup d'Etat des rebelles de la Séléka et la chute du président François Bozizé, des Français s'apprêtent à quitter la Centrafrique. Mercredi 27 mars, une centaine d'entre eux ont été conduits sous bonne escorte sur la base militaire de Bangui, sécurisée par les soldats français. Jeudi matin, ils pourront regagner la France par un vol régulier. 

Ils ont raconté ces jours d'angoisse aux envoyés spéciaux de France 2, Dorothée Olliéric et Nicolas Auer. "C'est quand même assez effrayant de se retrouver dans des tirs croisés", explique l'une d'entre eux. "On avait très peu d'informations. Pas d'eau, pas d'électricité. On n'entendait plus la radio depuis deux jours. Et l'ambassade de France nous demandait de rester chez nous." Beaucoup auraient préféré être évacués plus rapidement par l'armée française. "On aurait pu être tout de suite conduit dans l'ambassade et ne pas attendre qu'on soit sous les balles. Beaucoup de familles ont été attaquées", souligne un ressortissant français.

Les rebelles de la Séléka et les forces internationales de maintien de la paix s'efforcent de rétablir l'ordre. Ils ont rencontré quelques poches de résistance, mercredi, mais la capitale a retrouvé un semblant de normalité.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.