Pénurie d’eau : en Tunisie, l’oasis de Tozeur est en danger

Publié Mis à jour
Pénurie d’eau : l’oasis de Tozeur en Tunisie est en danger
FRANCE 2
Article rédigé par
V.Frédéric, E.Delevoye, N.Mtimet, A.Fleurent, Drone : Office National du Tourisme Tunisien / Anantara - France 2
France Télévisions

En Tunisie, la sécheresse fait d’importants dégâts et l’oasis de Tozeur est menacée de disparition. Âgé de 4 000 ans, cet endroit fait vivre les populations locales.

C’est un endroit historique qui est menacé en Tunisie. L’oasis de Tozeur est un endroit qui existe depuis 4 000 ans. La sécheresse est la cause d’une possible disparition et certaines sources d’eau naturelles ont aujourd’hui disparu. "Il y avait plus de 100 sources naturelles. (…) Ce site-là qui représentait l’identité de Tozeur, maintenant, on voit ici la sécheresse, l’aridité", s’attriste Yassine Barrani, géographe. L’épaisse rivière présente à l’époque a laissé place à un minuscule filet d’eau.

L’eau est pompée dans les nappes phréatiques

Pour faire face à une sécheresse qui s’aggrave et à une pénurie d’eau de plus en plus importante, l’arrosage de l’immense forêt de palmiers se fait grâce au pompage des sous-sols. Beaucoup d’agriculteurs ont aussi fait le choix de construire un puits dans leur jardin, ainsi, ils mettent à rude épreuve les nappes phréatiques. Les habitants qui vivent de la culture des dattes sont obligés de faire attention aux réserves d’eau qui diminuent grandement. L’autre manne financière de Tozeur, le tourisme, est également un gros consommateur en eau, avec les piscines des hôtels par exemple.

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.