"Par le fil je t’ai cousue" : Fawzia Zouari raconte l'émancipation des jeunes filles en Tunisie à l'ère Bourguiba

Publié Mis à jour
"Par le fil je t’ai cousue" : Fawzia Zouari raconte l'émancipation des jeunes filles en Tunisie à l'ère Bourguiba
FRANCEINFO
Article rédigé par
P. Loison - franceinfo
France Télévisions

L'écrivaine et journaliste franco-tunisienne publie "Par le fil je t'ai cousue", un livre de plus de 350 pages, aux éditions Plon. Un écho à sa propre histoire, elle qui fût l'une des premières femmes scolarisées en Tunisie, sous l'ère Bourguiba. 

En Tunisie, Fawzia Zouari a fait partie de cette première génération de femmes à se rendre à l’école pour étudier. "Un sésame", selon la principale intéressée. Année après année la jeune fille persévère pour obtenir des diplômes et s’élever socialement dans un pays où la place occupée par les femmes est en perpétuelle évolution. Pour terminer ses études, elle choisit de se rendre en France. "La Tunisie c’est le pays de mes racines et la France est le pays de mon ouverture", résume aujourd’hui celle qui publie "Par le fil je t’ai cousue" aux éditions Plon.

Un secret de famille

Dans cet ouvrage, paru le 13 janvier 2022, l’auteure raconte des tranches de vie de cette enfance qu’elle a passé dans la campagne tunisienne, plongée dans une ambiance empreinte de traditions millénaires. Si la modernité du régime Bourguiba permet aux jeunes filles de se rendre à l’école, elle fait aussi surgir des craintes chez les mères qui voit leurs filles s’émanciper. Elles vont donc faire tout ce qui est en leur pouvoir pour les protéger. L’histoire personnelle de l’écrivaine franco-tunisienne l’a sûrement inspirée dans la rédaction de ce roman. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.