Tunisie : l'attentat commis dans le centre-ville de Tunis a été revendiqué

C'est par un communiqué que le groupe Etat islamique a revendiqué cet attentat qui a fait 13 morts dont le kamikaze.

FRANCE 3

L'attentat survenu mardi dans le centre-ville de Tunis (Tunisie) a été revendiqué par le groupe Etat islamique. Au lendemain de cette attaque, l'hymne national tunisien est spontanément repris dans les rues de Tunis. Les Tunisiens sont venus se recueillir sur les lieux de l'attentat, au plus près de ce qu'il reste du car de la garde présidentielle. Un car qui a explosé hier à 17 heures tuant les 12 soldats d'élite qui protégeaient le président.
L'attentat est un attentat suicide. Un homme avec une ceinture de 10 kilos de Semtex est entré dans le car au moment de la relève, il s'est fait exploser. La police scientifique tente d'identifier le corps, mais le groupe Etat islamique a revendiqué l'attentat et publié une photo qui pourrait être celle du kamikaze. 

Hommage national

Le président tunisien a proclamé l'État d'urgence pour un mois. "Il faut que les jeunes du pays s'unissent pour détruire cette vermine. On n'a pas peur d'eux. On a chassé les Français, ce n'est pas eux qui vont nous faire peur", commente un habitant. Un hommage national a été rendu aux 12 gardes décorés devant leur famille. Après la prière des morts dite par tout le gouvernement, le président tunisien a promis que la Tunisie vaincrait le terrorisme.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le car de la sécurité présidentielle visé, le 24 novembre 2015 à Tunis, par un attentat revendiqué par les jihadistes de l\'Etat islamique, photographié ici le lendemain de l\'attaque.
Le car de la sécurité présidentielle visé, le 24 novembre 2015 à Tunis, par un attentat revendiqué par les jihadistes de l'Etat islamique, photographié ici le lendemain de l'attaque. (FETHI BELAID / AFP)