Cet article date de plus de cinq ans.

Soupçons de chantage contre le roi du Maroc : la publication du livre annulée

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Soupçons de chantage contre le roi du Maroc : la publication du livre annulée
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Après trois jours de pression médiatique, les deux journalistes accusés d'avoir fait chanter le roi du Maroc ont tout perdu. France 3 fait le point.

Trois jours après sa mise en examen, le journaliste et écrivain Éric Laurent sort de son silence ce lundi 31 août. Il affirme qu'il n'a jamais tenté de faire du chantage au roi du Maroc. Selon lui, c'est un proche de Mohammed VI qui lui aurait proposé deux millions d'euros pour ne pas publier son ouvrage. Un accord privé, ajoute-t-il, qu'il a eu la faiblesse d'accepter.

40 000 euros d'acompte

Le journaliste et sa consoeur Catherine Graciet préparaient un livre très compromettant sur Mohammed VI et son entourage. Tous deux affirment qu'ils ont été piégés. C'est le secrétaire du roi selon eux qui aurait organisé le rendez-vous à Paris et qui a proposé les deux millions d'euros. Pour conclure l'accord, il va également leur verser 40 000 euros d'acompte chacun. Pour l'avocat du souverain, la tentative de chantage ne fait aucun doute. Chantage ou non, l'instruction devra trancher. En attendant, l'éditeur a fait savoir qu'il annulait la publication de l'ouvrage.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Afrique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.