Soudan : après le coup d’État, quel avenir pour le pays ?

Publié Mis à jour
Soudan : après le coup d’État, quel avenir pour le pays ?
FRANCEINFO
Article rédigé par
G. Papin - franceinfo
France Télévisions

Après un coup d’État orchestré par les militaires, la population a été réprimée par des tirs. L’ONU redoute de nouvelles violences. 

À Khartoum (Soudan), la situation est plus que tendue. Après un coup d’État orchestré par les militaires quelques heures plus tôt, des manifestants ont été réprimés par des tirs de balles qui auraient fait au moins trois morts et 80 blessés, selon un syndicat de médecins. Dans ce pays de 44 millions d’habitants, situé entre le Moyen-Orient et l’Afrique subsaharienne, plusieurs responsables politiques, dont le Premier ministre, avaient été arrêtés avant d’être emmenés dans une destination inconnue. Au micro de la télévision d’État, le général Abdel Fattah Al-Burane avait alors déclaré : "L’Etat d’urgence est décrété dans tout le pays. Je suspens également tous les articles de la Constitution du gouvernement en place mais nous restons engagés envers les accords internationaux signés." 

L’ONU redoute de nouvelles violences

"Ce que l’armée est en train de faire, c’est une trahison envers les Soudanais. Il faut que chaque citoyen agisse et descende dans la rue pour empêcher chaque véhicule armé de circuler", estime un manifestant. Dans ce pays qui est sensé désigner un nouveau chef d’État fin 2023, les tensions se multiplient et font craindre de nouvelles violences auprès des institutions internationales. António Guterres, le secrétaire général des Nations-Unies a d'ailleurs condamné ce coup d’état militaire et demandé la libération de tous les responsables politiques emprisonnés. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.