Tunisie : Daech intensifie son offensive médiatique au Maghreb

Une vidéo signée du bureau de presse de l'Organisation Etat islamique en Tunisie montre des jihadistes renouveler leur allégeance au calife autoproclamé Abou Bakr al-Baghdadi et appelle à de nouvelles attaques contre les touristes. 

Des officiers de police portent le cercueil de leur collègue, tué lors du double attentat suicide perpétré le 27 juin 2019 sur l\'avenue Habib Bourguiba, le jour de son enterrement à Sidi Hassine, dans la banlieue ouest de Tunis, le 28 juin.
Des officiers de police portent le cercueil de leur collègue, tué lors du double attentat suicide perpétré le 27 juin 2019 sur l'avenue Habib Bourguiba, le jour de son enterrement à Sidi Hassine, dans la banlieue ouest de Tunis, le 28 juin. (FETHI BELAID / AFP)

Alors que le secteur touristique commence à connaître une amélioration en Tunisie, une nouvelle vidéo de l’Organisation Etat islamique (EI, Daech) est apparue sur les réseaux sociaux semant à nouveau la terreur dans les esprits.

Renouvellement de l'allégeance à Abou Bakr al-Baghdadi

Diffusée sur la messagerie Telegram et signée du bureau de presse de Daech en Tunisie, la vidéo a été relayée le 17 juillet 2019 par de nombreux comptes twitter.

(Je parle au nom de ces soldats, qui de plusieurs préfectures − wilaya − proclament le renouvellement de leur allégeance à notre émir Abou Bakr al-Baghdadi)

Difficilement authentifiables, les images, tournées en principe en Tunisie, donnent à voir plusieurs groupes d’hommes armés et cagoulés renouveler leur allégeance au Calife autoproclamé Abou Bakr al-Baghdadi. Malgré le souffle du vent dans le micro, on peut entendre un combattant, présenté comme Abou Omar al-Tounsi (Abou Omar le Tunisien), clamer à l’adresse du chef : "Vos soldats et vos fils en terre de Kairouan se portent bien." Un autre, surnommé Abou Khaled al-Tounsi, appelle à "semer la terreur" en Tunisie.

Wassim Nasr, veilleur-analyste et journaliste à France 24, précise sur son compte twitter que l’appel invite à viser les touristes.

"Pour les frères et les sœurs dans les prisons… soyez patients on ne vous a pas oublié… ceux qui ne peuvent pas rejoindre les moudjahidines, attaquez-vous aux adeptes de la Croix", rapporte également ce spécialiste des mouvements djihadistes.

L'offensive médiatique de la nébuleuse jihadiste

La diffusion de cette vidéo intervient trois semaines après un double attentat suicide contre la police à Tunis. En dépit de l’état d’urgence instauré dans le pays en novembre 2015 et sans cesse renouvelé depuis, l’attaque a fait deux morts, un policier et un civil. Ce nouvel appel vient en tout cas intensifier une offensive médiatique de la nébuleuse jihadiste en Afrique du Nord.

Donné pour mort un moment, puis aperçu en Tunisie, son chef Abou Bakr al-Baghdadi a fait une apparition vidéo en avril 2019. Une première en cinq ans délivrée sans doute comme preuve de vie.

Renforçant ce retour encore virtuel sur scène, il a été localisé en Libye le 15 juillet 2019 par un ancien ministre irakien de l’intérieur. Dans ses révélations, Baqir Jabr al-Zubaidi a même insisté sur l’idée que le chef de l’EI allait mener des attaques contre l’Egypte et la Tunisie à partir de la Libye. Une semaine auparavant, l'EI s’était livré dans ce pays à la même mise en scène de propagande qu’en Tunisie.

La branche libyenne de l'EI a diffusé une vidéo montrant une soixantaine d’hommes armés et cagoulés énonçant leur engagement auprès du calife al-Baghdadi.