Sport en Commun, une plateforme numérique pour la réalisation de projets en Afrique

L’initiative a été lancée et soutenue par l'Agence française de développement.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Afrique
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des enfants jouent au football dans un quartier d'Abidjan, en Côte d'Ivoire. (SIA KAMBOU / AFP)

Une plateforme dédiée au sport en Afrique vient d’être mise en ligne pour les passionnés de football, de basket ou d’athlétisme, à l'initiative de l'Agence française de Développement (AFD). Il ne s'agit pas de suivre des matchs, des performances ou des activités sportives, mais de développer le sport avec de nouveaux projets grâce à un financement simple et efficace.

Des idées et du budget

Avoir des idées, c’est bien. Pouvoir les concrétiser, c’est encore mieux. Mais souvent, c'est le financement qui manque en Afrique. Le site Sport en commun permet désormais de mettre en contact des "porteurs de projets" avec des investisseurs dans le domaine du sport.

Construction d’Infrastructures, fourniture d’équipements, programmes de formations…Toutes les idées sont bonnes à prendre du moment qu'elles viennent "du terrain". Cette initiative avait été lancée en 2018, par le président français Emmanuel Macron lors de sa rencontre avec un certain George Weah, star du football dans les années 90, devenu président du Libera, son pays natal.

Le talent, on l'a. Il est dans la rue. C'est là où il faut chercher. J'avais un seul terrain chez moi, j'ai fini Ballon d'or. Si j'avais dix terrains chez moi, peut-être qu'il y aurait dix Ballons d'or au Liberia !

George Weah, président du Liberia et ancien footballeur professionnel

à Paris, en février 2018

Droit au but

Confié à l’Agence française de développement (AFD), un établissement public qui met en œuvre la politique de la France en matière de développement et de solidarité internationale, la plateforme est aujourd’hui pilotée par la structure sénégalaise Sport Impact.

Avec des partenaire prestigieux comme la Fifa (Fédération internationale de football), Sport en commun se donne les moyens de répondre vite aux propositions qui peuvent être faites par des institutions publiques, des fédérations sportives ou bien encore des athlètes de haut niveau. Il suffit de s'identifier et d'expliquer son projet qui a toutes les chances d’aboutir.


En Afrique, le sport a encore du mal à se développer et de nombreux projets peinent à voir le jour. Le manque d’infrastructures et d’équipements sportifs, la mauvaise gestion d’un sport professionnel poussent très souvent de grands talents à quitter leur pays pour engranger coupes, médailles et trophées à l’étranger. Avec ce projet, les sportifs du continent pourraient marquer des points sur leur propres terrains. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.