Des artistes africains chantent le Sahel "pour éveiller les consciences"

"The Sahel Song" est produite par le chanteur et guitariste malien Vieux Farka Touré, avec la participation d'une flopée d'artistes de la région.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Afrique
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le chanteur et guitariste malien Vieux Farka Touré, qui a écrit et produit "The Sahel Song" en collaboration avec d'autres artistes du continent. (ONU-Info)

Une chanson vaut parfois mille discours. Pour attirer l’attention sur la crise multiforme du Sahel, des artistes maliens, nigériens et sénégalais ont collaboré avec le Bureau des Nations unies pour la Coordination des affaires humanitaires (OCHA) afin de faire écho, en musique, à la situation dans la région. The Sahel Song, ou La chanson du Sahel, est une composition vocale et instrumentale qui parle de sécheresse, de conflits et de déplacements de populations sur fond d'images d'enfants souriants et heureux qui incarnent l'espoir d'un avenir meilleur.

Une chanson-message

"Notre région du Sahel est en première ligne du changement climatique, la crise bouleverse la vie de millions de personnes." Ces paroles sont signées Vieux Farka Touré, un artiste malien engagé. Huit ans après la sortie de son album Mon pays", en hommage au Mali en pleine tourmente, le voilà de retour sur ses terres pour nous interpeller cette fois-ci sur la crise dans le Sahel. Le chanteur dépeint la réalité sans jamais sombrer dans le misérabilisme. 

La musique est la meilleure manière de faire passer des messages. Eveiller les consciences est d'une importance capitale. Cela a un fort impact sur ce qui se passe dans nos pays

Vieux Farka Touré, artiste malien

à ONU INFO

Un hommage à la résilience des populations 

D’autres artistes du Mali, comme le duo Amadou et Mariam, le groupe Songhoy Blues et Bassekou Kouyate ou bien encore le groupe nigérien Tal National et la chanteuse sénégalaise Oumy Gueye ont uni leurs talents pour raconter le Sahel d’aujourdhui. Cette rencontre artistique est un hommage à la résilience des populations et met en avant l'importance de la solidarité et la cohésion sociale "afin que le bonheur puisse revenir", comme le précise l'artiste malien Amadou.  

Nous voulions dire aux gens que nous devons nous lever et nous donner la main pour que le Sahel puisse avancer et changer les choses

Amadou et Mariam, duo d'artistes malien

Plus de 5,5 millions de déplacés 

Le Sahel central (Mali, Niger, Burkina) est confronté à l'une des crises humanitaires dont la croissance est la plus rapide au monde. Plus de 5,5 millions de personnes ont été déplacées dans cette région, où la moitié de la population a moins de 15 ans, comme le souligne le Bureau des Nations unies pour la Coordination des affaires humanitaires (OCHA).

Outre l'insécurité et la multiplication des groupes armés, le Sahel est menacé par les effets du changement climatique. Plus de 29 millions de personnes ont besoin d'aides humanitaires. A ce jour, seulement 30% des 3,7 milliards de dollars nécessaires pour répondre aux besoins les plus urgents ont été reçus.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Société africaine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.