Coronavirus : la Tunisie ouvrira ses frontières à partir du 27 juin

L'épidémie de nouveau coronavirus a marqué le pas en Tunisie, où la pandémie a fait 48 morts au total.

Des habitants faisant leurs emplettes après la levée progressive des mesures contre le coronavirus à Tunis, le 11 mai 2020. 
Des habitants faisant leurs emplettes après la levée progressive des mesures contre le coronavirus à Tunis, le 11 mai 2020.  (YASSINE GAIDI / ANADOLU AGENCY)

Les autorités tunisiennes ont annoncé l'ouverture à partir du 27 juin des frontières terrestres, aériennes et maritimes, qui avaient été fermées mi-mars afin de ralentir la propagation de la pandémie de nouveau coronavirus.

L'instance nationale de lutte contre le coronavirus "a décidé l'ouverture de toutes les frontières" de la Tunisie à partir du 27 juin, sans donner de détails sur les mesures sanitaires qui seront prises, selon un communiqué de la présidence du gouvernement publié sur sa page facebook (en arabe, ci-dessous). Les déplacements entre les gouvernorats seront autorisés à partir du 4 juin.

◀ تونس في غرة جوان 2020: السماح بالتنقل بين الولايات انطلاقا من 04 جوان 2020 وفتح الحدود انطلاقا من 27 جوان 2020 أشرف...

Publiée par ‎Présidence du Gouvernement Tunisien - رئاسة الحكومة التونسية‎ sur Lundi 1 juin 2020

"Suivi sanitaire rigoureux"

Les Tunisiens rapatriés depuis l'étranger, qui sont actuellement soumis à une quarantaine obligatoire de 14 jours aux frais de l'Etat dans des foyers ou des hôtels mis à disposition du gouvernement, seront désormais obligés de passer sept jours d'isolement dans un hôtel à leurs frais.

A leur sortie, ils seront soumis à "un suivi sanitaire rigoureux" durant sept jours supplémentaires, ajoute le communiqué, qui ne précise pas les modalités de la quarantaine après le 27 juin. Une conférence de presse est prévue mercredi 3 juin à la présidence du gouvernement pour détailler les mesures, indique encore la même source.

Cafés et mosquées ouverts dès le 4 juin 

L'épidémie de nouveau coronavirus a marqué le pas en Tunisie, où la pandémie a fait 48 morts au total. Quelques nouveaux malades sont officiellement identifiés chaque jour essentiellement parmi les personnes rapatriées de l'étranger, et le nombre de morts est quasi stable depuis deux semaines.

Les autorités ont en conséquence commencé à lever depuis le 26 mai les mesures de confinement strictes, prises dès les premiers cas mi-mars. Les cafés et mosquées doivent rouvrir le 4 juin.

Tourisme en berne

Le tourisme tunisien souffre d'un manque à gagner de six milliards de dinars (deux milliards d'euros) à cause de la pandémie de Covid-19, estime l'Office national du Tourisme tunisien (ONTT), avec 400 000 emplois menacés, au moment où le pays est déjà plongé par une situation économique et sociale difficile. Le secteur, qui pèse environ 14% du PIB selon le ministère du Tourisme, est à l'arrêt depuis fin mars, et la fermeture des espaces aériens avec l'Europe, son principal marché, est appelée à se prolonger une bonne partie de l'été. Cet effondrement a des allures de rechute pour un secteur déjà très éprouvé par les conséquences de l'instabilité politique et surtout des attaques jihadistes des années 2015-16.

L'Organisation mondiale du tourisme (OMT) a averti que le nombre de touristes internationaux diminuerait de 60 à 80% en 2020.