Au Liberia, l'hôpital est en très mauvaise santé

Dans la province de Bong (centre), l'hôpital Phebe, deuxième établissement hospitalier du pays, manque de tout : médicaments, matériel, essence pour les ambulances. 

Des hôpitaux aussi malades que les patients qu'ils reçoivent, c'est l'état du système de santé du Liberia. L'inflation galopante qui frappe ce pays pauvre d'Afrique de l'Ouest – plus de 22%, après un pic à 28% en décembre 2018 – n'épargne pas le secteur. Reportage photo de Zo om Dosso pour l'AFP dans l'hôpital Phebe à Bong (centre).

18
A Bong, l'hôpital, d'une capacité de 200 lits et doté de sept médecins, doit répondre aux besoins des quelque 400 000 habitants de la province, sans compter ceux qui viennent des environs pour les urgences. Selon les statistiques de l'établissement, il accueille environ 2500 patients par mois. ZOOM DOSSO / AFP
28
"Quand les malades arrivent, nous sommes obligés de dire aux parents de repartir pour aller acheter les médicaments. Parfois, avant qu'ils ne reviennent, le malade est mort", déplore Jefferson Sibley, médecin en chef de l'hôpital Phebe qui ajoute, dépité, "les gens meurent sous nos yeux et nous ne pouvons rien faire". ZOOM DOSSO / AFP
38
Le système de santé libérien est en crise. Venir à l'hôpital est un luxe pour beaucoup. Dans les villages reculés où les deux ambulances de Phebe, faute d'essence, sont devenues invisibles, la population fait appel aux guérisseurs. Mais les bains de plantes ne font pas baisser la température des malades. Les ambulances, elles, ont permis de sauver des vies. ZOOM DOSSO / AFP
48
Le manque le plus criant est celui du financement de la vie quotidienne de l'hôpital. "Nous nous retrouvons donc endettés auprès de nos fournisseurs. Ceux à qui nous achetons (...) le carburant pour faire fonctionner les générateurs ne veulent plus nous approvisionner, parce que nous leur devons beaucoup d'argent", précise le Dr Silbey. ZOOM DOSSO / AFP
58
La population libérienne (5,1 millions d'habitants en 2018) se sent en danger. Pour la ministre de la Santé Wilhelmina Jallah, le mauvais état des hôpitaux relève de l'héritage du gouvernement précédent. "Nous devons rembourser une partie des dettes pour pouvoir ouvrir de nouvelles lignes de crédit ...", déclare-t-elle. ZOOM DOSSO / AFP
68
Sans électricité lors d'opérations d'urgence, le chirurgien doit parfois se faire éclairer à la lampe tempête. ZOOM DOSSO / AFP
78
Alors que le virus Ebola a fortement touché le Liberia de 2014 à 2016, sa résurgence en Afrique fait l'objet d'une campagne sanitaire pour le lavage intensif des mains. ZOOM DOSSO / AFP
88
Au Liberia, les hôpitaux manquent aussi de médicaments, introuvables localement, mais ne sont pas autorisés à en acheter à l'étranger, en raison des réglementations gouvernementales. Une situation que les médecins espèrent voir évoluer après une négociation avec les ministères de la Santé et des Finances. ZOOM DOSSO / AFP