Algérie : saisie d'une demi-tonne de cocaïne au large du port d'Oran

Des pêcheurs avaient signalé "des sacs suspects qui flottaient" au large du port algérien.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des garde-côtes au large d'Oran, en Algérie, le 16 décembre 2020. (MOUSAAB ROUIBI / ANADOLU AGENCY)

Des sacs noirs et gris attachés par des cordes, selon les photos mises en ligne par l'agence officielle APS, avaient attiré l'attention des pêcheurs. Les garde-côtes algériens ont saisi, samedi 26 juin, près de 500 kilos de cocaïne, découverts par des pêcheurs au large du port d'Oran, dans le nord-ouest du pays, a indiqué le ministère de la Défense dans un communiqué. "Les garde-côtes du commandement des Forces navales (...) ont déjoué, le 26 juin 2021 à 22h, une tentative d'introduction d'une énorme quantité de cocaïne destinée à l'inondation de notre pays par ces poisons et drogues", précise le communiqué. Des pêcheurs locaux ont signalé "la présence de sacs suspects qui flottaient", avant que des unités des garde-côtes ne soient dépêchées sur les lieux, à six milles marins (11 km) au nord-ouest du Cap Carbon à Oran, selon le ministère. Les garde-côtes ont ensuite repêché 490,05 kilos de cocaïne, répartis en 442 plaquettes. Une enquête est en cours.

"Ferry cocaïne"

Il s'agit de la plus importante saisie de cocaïne depuis la découverte en 2018 de 701 kilos à l'intérieur d'un bateau en provenance du Brésil et transportant de la viande. Une affaire qui avait coûté sa place à l'ex-patron de la police, Abdelghani Hamel, après l'implication de son chauffeur personnel. Depuis, Abdelghani Hamel est incarcéré pour des affaires de corruption. Plusieurs personnes dont des magistrats et des procureurs étaient impliqués dans cette affaire. Le 25 juin, l'Office national de lutte contre la drogue et la toxicomanie (ONLDT) avait fait état de la saisie de plus de 25 tonnes de résine de cannabis au cours des quatre premiers mois de l'année, pour seulement 5,5 kilos de cocaïne.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Société africaine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.