VIDEO. Ezadeen : "Donne ton argent ou bien on te tue"

Un réfugié syrien, arrivé en Italie sur le cargo en perdition Ezadeen, témoigne au micro de France 2.

France 2

Quelque 2 000 migrants sont arrivés en Italie, ces dernières semaines. Dans la nuit du 2 au 3 janvier, 360 réfugiés ont été pris en charge à Corigliano par les autorités italiennes, après l'abandon du cargo Ezadeen par l'équipage. Les réfugiés ont fui la guerre qui sévit dans leur pays depuis mars 2011.

"Ils m'ont mis un pistolet sur la tête"

" Des gens sur Facebook m'ont dit 'on a ce bateau, veux-tu venir avec nous ?'. On a ensuite parlé à un homme sans voir son visage. Il a dit 'c'est 6 000 dollars par personne'. On m'a même dit 'tu auras une suite sur ce bateau'. Le premier jour à bord, ils m'ont mis un pistolet sur la tête et ils m'ont dit 'donne ton argent ou bien on te tue' ", témoigne un migrant, au micro de France 2.

Les réfugiés étaient ensuite installés dans des parcs à bestiaux, ainsi que dans la cale du bateau. "On était en bas dans la salle des machines. Il n'y avait pas de fenêtres. Il faisait si froid. Tout le monde avait faim", souffle-t-il.

Secourus par la marine italienne, les réfugiés ont été répartis dans des centres d'accueil pour étrangers, aux quatre coins de l'Italie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des migrants syriens à bord du cargo Ezadeen à leur arrivée à Calais, le 2 janvier 2015. 
Des migrants syriens à bord du cargo Ezadeen à leur arrivée à Calais, le 2 janvier 2015.  (ALFONSO DI VINCENZO / AFP)