Sénégal : la ville nouvelle de Diamniadio accueille son premier congrès international

Lancée en 2015, la ville nouvelle de Diamniadio qui doit désengorger Dakar accueillera en mars 2022 le 9e Forum mondial de l’eau.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Afrique
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le stade Dakar Arena, un des premiers édifices achevés dans la ville nouvelle de Diamniadio, qui doit décongestionner Dakar, le 19 septembre 2018.  (SEYLLOU / AFP)

Le 9e Forum mondial de l’eau sera organisé du 22 au 29 mars 2022 dans le nouveau Pôle urbain de Diamniadio. Ce premier congrès marque une étape importante dans l’émergence de "la plus grande ville nouvelle au sud du Sahara". Cela prouve que les travaux avancent, que le centre de conférence Abdou Diouf et le parc des expositions sont opérationnels. Pour autant,  prévue pour accueillir 350 000 habitants à l’horizon 2030-2040, la ville de Diamniadio est encore loin d’être achevée.

Décongestionner Dakar

Dans cette ville nouvelle située à 35 kilomètres de Dakar se construisent depuis 2015 des sites de conférences, des quartiers administratifs, des complexes sportifs, des zones d’habitations mixtes, des zones industrielles, des universités…

A ce jour, la ville de Diamniadio située à 17 kilomètres du nouvel aéroport international Blaise Diagne est encore quasi vide. Si des immeubles commencent à être habités et quelques départements ministériels ont quitté la capitale sénégalaise sous l’impulsion présidentielle, le reste des milliers de fonctionnaires devrait suivre plus ou moins rapidement.

Prochaine étape, un immeuble des Nations unies regroupera prochainement la plupart des agences onusiennes qui devront quitter Dakar. Un vaste campus universitaire doit également recevoir ses premiers étudiants en 2023. Un hôpital et un stade sont également en cours de finition, ce dernier devant accueillir les prochains jeux olympiques de la jeunesse – une décision du Comité international olympique  plusieurs fois repoussés en raison de la pandémie.

"En termes de gestion de l'eau, d'assainissement, d'électricité, d'éclairage public et de déchets notamment, l'ambition est de faire mieux que partout dans le pays en s'appuyant sur le numérique."

Benjamin Fradelle, cabinet conseil Tactis

à Franceinfo Afrique

Une expérimentation pour l'Afrique 

Mais le vrai signal de départ pour commencer à désengorger Dakar, qui capte le tiers de la population sénégalaise, sera le tramway qui reliera la capitale à la ville nouvelle dès janvier 2022. Ce tram a été inauguré symboliquement, mais il n’est pas encore opérationnel.

Construire des villes nouvelles à partir de rien pour accueillir des populations urbaines en forte croissance et aménager le territoire est une entreprise longue et complexe qui intéresse un grand nombre de pays africains confrontés à une urbanisation galopante.

Il s’agit ici de faire courir sur 1 600 hectares, situés sur quatre communes, les réseaux d’eau, d’électricité, d’assainissement, de déchets et de transports, de télécommunications, de wifi mais aussi, puisque la ville future se veut intelligente, les réseaux de fibres optiques et des caméras de vidéosurveillance.

Smart Diamniadio

Des millions de capteurs seront installés pour détecter rapidement les fuites et les pannes pour assurer la sécurité et la fluidité des transports. Le principe d’une ville intelligente est d’apporter les bonnes données aux différents acteurs en s’appuyant sur le numérique pour qu’ils puissent prendre rapidement des décisions.

"Il s’agit par exemple de savoir dans combien de temps le prochain bus va arriver, mais aussi de savoir si l’on pourra monter dedans, ou s’il sera plein. Cela demande des réseaux d’information accessibles aux citoyens", affirme Benjamin Fradelle du cabinet Tactis. 

Mais la réussite au bout du chemin n’est pas garantie. La plus ancienne ville nouvelle africaine, Yamassoukro, sortie de terre dans les années 1980 par la volonté de l’ancien président ivoirien Houphouët Boigny, n’a jamais eu le succès escompté malgré les investissements massifs apportés à l’époque. La réussite d’une ville nouvelle est une difficile alchimie.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sénégal

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.