Sénégal : à la découverte de l'île-coquillage

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Sénégal : à la découverte de l'île-coquillage
Article rédigé par
N.Bertrand, S.Barral, J.Barrère - France 2
France Télévisions

La rédaction du 13 heures vous emmène au Sénégal, l'une des destinations-phare préférées des Français qui voyagent à l'étranger. Si vous avez la chance de vous y rendre, vous y verrez peut-être l'île aux coquillages, l'île de Fadiouth.

Tout, sur l'île de Fadiouth, fait penser aux coquillages. La forme de l'île vue du ciel, le sol jonché de coques, ces dernières jonchées dans les murs, et préparés pour le déjeuner. On en retrouve jusque sur les tombes. C'est l'île aux coquillages, face à l'Atlantique. Elle doit son nom aux femmes du village. À marée basse, elles se rendent sur les bancs de sable qui entourent l'île pour débusquer les petits fruits de mer enfouis dans le sol. En quelques minutes, les paniers se remplissent, mais le travail est pénible et douloureux pour les dos.

En plein expansion

Lorsque la marée remonte, certaines femmes continuent la recherche dans l'eau pour espérer récolter un kilo de plus. Puis c'est la cuisson et le séchage au soleil. Le kilo est revendu trois euros. "Cet argent nous permet de boucler les fins de mois. Ça compense les revenus de la famille et les dépenses du quotidien", explique une ramasseuse. Et c'est justement cette tradition qui a façonné l'île au fil des siècles. Après la cuisson, les coquillages sont éparpillés dans le village. Chaque jour, l'île s'agrandit, et gagne du terrain sur l'océan. Et même le cimetière, où se côtoient catholiques et musulmans, reposent sous des monticules de coquillages.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sénégal

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.