Zimbabwe: 3.000 détenus amnistiés par Mnangagwa prennent le large

A quatre mois d'élections générales prévues en juillet 2018, le président zimbabwéen Emmerson Mnangagwa, candidat à la présidentielle après la démission de Robert Mugabe, a accordé une amnistie à quelque 3.000 prisonniers, pour la plupart des femmes et des jeunes. Une mesure destinée, selon les autorités, à désengorger les 46 prisons du pays pleines à craquer: 20.000 détenus pour 17.000 places.