Nigeria : une attaque de "bandits" fait des dizaines de morts dans le nord-ouest du pays

Ces hommes armés appartiennent à un groupe criminel qui a attaqué un marché dimanche dans la soirée, ont affirmé lundi les autorités locales.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La village de Goronyo, au Nigeria. (GOOGLE MAPS)

"Des dizaines et des dizaines de personnes ont perdu la vie, nous sommes encore en train de compter. Nous ne sommes pas sûrs du chiffre. Mais c'est autour de trente." C'est le bilan donné lundi par le porte-parole du gouvernement nigérian après une attaque menée par des hommes armés, dimanche 17 octobre dans la soirée, sur un marché du nord-ouest du Nigeria. 

Les assaillants, des "bandits" selon le porte-parole, ont attaqué le marché du village de Goronyo. "C'était un jour de marché et il y avait beaucoup de commerçants", a précisé le porte-parole, joint au téléphone par l'AFP, sans donner plus de détails.

Le nord-ouest et le centre du Nigeria sont depuis plusieurs années le théâtre de violences perpétrées par des groupes armés, appelés localement "bandits", qui attaquent les villages, volent du bétail, pillent et kidnappent contre le versement de rançons.

Il y a dix jours, au moins 19 personnes avaient été tuées dans l'attaque d'un marché dans un autre village de Sokoto, dans le district de Sabon Birni.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Nigeria

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.