Emmanuel Macron et plusieurs ministres ciblés par le logiciel Pegasus : "Je suis très choqué" réagit François de Rugy

Invité de franceinfo mardi, le député LREM de Loire-Atlantique François de Rugy a réagi aux révélations du projet Pegasus. Un consortium de journalistes, dont Radio France fait partie, a révélé que le président de la République et plusieurs personnalités, dont l'ancien ministre de la Transition écologique, ont été ciblés par un logiciel espion sur demande du Maroc.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
François de Rugy, invité de franceinfo le 22 février 2017. (JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT / FRANCE-INFO)

"Je suis très choqué", a réagi sur franceinfo mardi 20 juillet François de Rugy, après les révélations du projet Pégasus. Selon le consortium de journalistes, emmené par Forbidden Stories et dont Radio France fait partie, le président de la République a été visé par le logiciel espion de l'entreprise israélienne NSO, tout comme plusieurs autres membres du gouvernement, dont François de Rugy quand il était ministre de l'Écologie. C'est le Maroc qui a inscrit les numéros sur la liste des cibles potentielles. L'Élysée, de son côté, a estimé que "si ces faits sont avérés, ils sont très graves", disant prendre l'affaire très au sérieux

Saisine du procureur et demande d'audience à l'ambassadeur

"Je commence par saisir le procureur de la République", a annoncé le député LREM de Loire-Atlantique alors que son téléphone a fait l'objet de trois tentatives d'intrusion en 2019. Par ailleurs, François de Rugy a tout de suite dit sa volonté de demander audience à l'ambassadeur du Maroc en France "pour avoir des explications".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Maroc

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.