Affaire Pegasus : comment espionner le sommet de l'État ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Affaire Pegasus : comment espionner le sommet de l'État ?
France 2
Article rédigé par
D.Schlienger, B.Thomas, J.Cohen-Olivieri - France 2
France Télévisions

Le logiciel Pegasus pourrait avoir espionné une grande partie de la classe politique française, y compris Emmanuel Macron. L'un de ses numéros de téléphone a été visé.

Les téléphones d'Emmanuel Macron ont-ils servi de mouchards pour espionner le haut sommet de l'État ? Une certitude semble demeurer, ils auraient été ciblés par le Maroc. Impossible de savoir s'ils ont été réellement piratés. L'enjeu est de taille, car quand le logiciel Pegasus s'infiltre, il peut tout voir. Y compris des messages sur une messagerie cryptée. L'agenda, les mails, les photos, et le logiciel peut aussi activer le micro.

Téléphones sécurisés

"Le contrôle du téléphone peut être déclenché à distance pour écouter ce qu'il se dit, c'est comme si vous aviez une autre personne dans la poche, avec vous, qui peut regarder ce que vous faites", résume le journaliste spécialisé Olivier Tesquet. Lors des conseils des ministres et conseils de défense, les concernés doivent laisser leurs portables dans des boîtes et kevlar. Mais la procédure n'est pas toujours respectée. À chaque nomination, les impétrants reçoivent des consignes, et des téléphones sécurisés, mais ils sont beaucoup plus contraignants. Une vraie discipline.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Maroc

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.