Envoyé spécial, France 2

VIDEO. Fanta, la première petite fille opérée du cœur au Mali

Dans le vieil hôpital Mère-Enfant de Bamako, un bloc opératoire tout neuf va accueillir les premières opérations de chirurgie pédiatrique à cœur ouvert. C'est une association, la Chaîne de l'Espoir, qui l'a mis en place grâce à une donation exceptionnelle. Extrait du magazine "Envoyé spécial".

ENVOYÉ SPÉCIAL / FRANCE 2

Naître au Mali avec une malformation du cœur, c'est déjà presque une condamnation. Au handicap, ou pire. Huit enfants sur mille en sont atteints. Sur place, aucune structure ne disposait d'un plateau technique permettant une opération à cœur ouvert. Mais grâce à la donation de 2 millions d'euros de la veuve d'un Français, André Festoc, les choses changent à Bamako.

A l'unité de soins cardio-pédiatriques de l'hôpital Mère-Enfant Le Luxembourg est venu s'ajouter un bloc opératoire tout neuf. Il a été financé par l’association La Chaine de l’Espoir. Les équipes françaises vont se succéder pour former les soignants maliens, et c’est le professeur Olivier Baron, du service de chirurgie cardiaque de Nantes, qui inaugure la première mission de dix jours.

Une équipe médicale franco-malienne

Dans cet extrait d'un reportage à voir le 15 novembre dans "Envoyé spécial", le bloc n'a pas encore servi. Le chirurgien français est venu ausculter les enfants pour déterminer qui pourra être opéré en premier. Dans le couloir du vieil hôpital, les familles l'attendent. Il y a la petite Fanta, 6 ans, atteinte d'une malformation cardiaque : une communication interauriculaire (CIA), un trou de 32 millimètres dans le cœur qui laisse passer le sang et épuise ses poumons. Elle sera la première enfant à être opérée à cœur ouvert à Bamako, dès le lendemain matin.

Pour la petite Zeinabou, 1 an, que sa toux due à une malformation fait beaucoup souffrir, il faudra attendre : sa bronchite doit d'abord être traitée avec des antibiotiques. Sans intervention chirurgicale, la petite fille développerait une fibrose pulmonaire très handicapante ou, pire, une insuffisance cardiaque qui la condamnerait à court terme.

A suivre dans "L'héritière et les enfants de Bamako", un reportage diffusé dans "Envoyé spécial" le 15 novembre 2018.

Fanta, la première petite fille opérée du cœur au Mali 
Fanta, la première petite fille opérée du cœur au Mali  (ENVOYÉ SPÉCIAL / FRANCE 2)