Cet article date de plus de sept ans.

Mali. Près de 150 000 réfugiés et 230 000 déplacés

La moitié de la population de Konna a fui la ville après l'offensive des islamistes, qui a déclenché l'intervention française.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le nombre de réfugiés chassés par la guerre au Mali approche les 150 000 personnes dans les pays voisins, a annoncé l'ONU le 15 janvier 2013. (MARK TOWNSEND / THE GUARDIAN / SIPA)

Le nombre de réfugiés chassés par la guerre au Mali approche les 150 000 personnes dans les pays voisins et le nombre de déplacés dans le pays est proche de 230 000. Ces chiffres ont été dévoilés mardi 15 janvier par le Haut Commissariat aux réfugiés (HCR) et le bureau de coordination des Affaires humanitaires (Ocha) des Nations unies, alors que les islamistes occupent le nord du pays depuis maintenant neuf mois.

Le HCR a enregistré 144 500 réfugiés en provenance du Mali, dont 54 100 en Mauritanie, 50 000 au Niger, 38 800 au Burkina Faso et 1 500 en Algérie. Pour l'Ocha, le nombre estimé de déplacés au 14 janvier était de 229 000 personnes, soit 30 000 de plus depuis la reprise des combats. Après l'offensive des islamistes à Konna, qui a déclenché, vendredi, l'intervention de la France, 5 000 habitants de la ville – la moitié de sa population – ont fui en traversant le fleuve Niger, selon la Commission sur les mouvements de population au Mali, qui admet avoir des difficultés à obtenir des sources absolument fiables.

Par ailleurs, le Programme alimentaire mondial, qui distribue de la nourriture au Mali via neuf ONG, a souligné qu'il lui manquait 97 millions d'euros pour répondre aux besoins des populations, soit 94% des financements requis pour 2013.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.