Mali : le colonel Goïta investi président après deux coups d’État

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Mali : le colonel Goïta investi président après deux coups d’État
franceinfo
Article rédigé par
E. Lagarde. - franceinfo
France Télévisions

Le colonel Assima Goïta a prêté serment au Mali, lundi 7 juin, où deux coups d’État ont eu lieu en neuf mois. Il donne des gages pour un retour des civils au pouvoir en 2022.

Le nouvel homme fort du Mali a été investi président, lundi 7 juin, treize jours après avoir mené un coup d’État. Les représentants de toutes les communautés du pays ont assisté à la cérémonie, ainsi que les délégués des ambassades occidentales. Assima Goïta, le président de transition, s’est employé à rassurer ces derniers. 

Colonel de 37 ans

“Le Mali va honorer l’ensemble de ses engagements, notamment l’organisation des élections crédibles, justes et transparentes”, a-t-il déclaré. Mais comment croire ce jeune colonel de 37 ans, qui en est à son deuxième coup d’État en neuf mois. La France, qui a des troupes sur place, s’inquiète de la tournure des événements. Quelques jours après le dernier putsch, Emmanuel Macron menaçait de laisser le Mali seul, face à la menace djihadiste. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Mali

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.