Libération de Sophie Pétronin : la fin d’un combat sans relâche

Sébastien Chadaud-Pétronin, le fils de l'ancienne otage, se battait depuis presque quatre ans sans relâche pour faire libérer sa mère. Jeudi 8 octobre, il a pu la serrer dans ses bras, à Bamako, au Mali.

FRANCE 2

À Bamako, au Mali, jeudi 8 octobre, Sébastien Chadaud-Pétronin a vécu la fin d’un cauchemar long de quatre ans. Le fils de l’ex-otage française a enfin pu retrouver sa mère. Un moment plein d’émotion. “C’est un petit garçon qui a retrouvé sa maman. Et c’est une maman qui consolait son petit garçon tout ému, tout triste”, commente-t-il, encore ému.

Il n’a jamais abandonné

Au cours de cette longue captivité, l'hôtelier ardéchois de 51 ans avait mené sa propre enquête. Il s’était même rendu à plusieurs reprises au Mali, aux côtés des militaires français de la force Barkhane, pour tenter de remonter la piste jusqu’à sa mère. Sébastien Chadaud-Pétronin n’a jamais abandonné, même si parfois il a douté du sens de son combat. “Je me demande ce que l’on fait ici, si ça va aider ma mère”, expliquait-il, en décembre 2017.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'ex-otage Sophie Pétronin et son fils Sébastien Chadaud, à Bamako, le 8 octobre 2020.
L'ex-otage Sophie Pétronin et son fils Sébastien Chadaud, à Bamako, le 8 octobre 2020. (STRINGER / AFP)