Cet article date de plus de six ans.

Un soldat français "victime d'une attaque suicide" dans le nord du Mali

Le légionnaire du 1er régiment étranger du génie de Laudun-l'Ardoise (Gard) est mort alors qu'il effectuait une opération de reconnaissance, selon l'Elysée.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un neuvième soldat français a été tué dans le nord du Mali, le 14 juillet 2014, annonce l'Elysée. (FRED DUFOUR / AFP)

Il est le neuvième militaire français à périr au Mali. L'adjudant-chef Dejvid Nikolic, 45 ans, a trouvé la mort, lundi dans le nord du Mali, rapporte l'Elysée, dans un communiqué publié mardi 15 juillet.

Ce légionnaire du 1er régiment étranger du génie de Laudun-l'Ardoise (Gard), né en Serbie et naturalisé français, effectuait "une opération de reconnaissance dans la région d'Al-Moustarat" lorsqu'il a été tué. Selon le ministère de la Défense, il a été "victime d'une attaque suicide", dans un secteur situé à une centaine de km de Gao. 

Bientôt la fin de l'opération Serval 

Dans son communiqué, François Hollande a adressé ses condoléances à la famille du militaire. Le chef de l'Etat rappelle aussi que les soldats français "accomplissent avec courage et efficacité cette mission pour consolider la souveraineté du Mali et lutter contre les groupes terroristes".

La mort de ce sous-officier intervient alors que l'opération Serval, engagée en 2012, touche à sa fin. Elle s'apprête à être remplacée par l'opération Barkhane pour combattre le terrorisme dans le Sahara et le Sahel. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.