Mali : deux soldats français tués

Deux soldats français ont été tués au Mali ce mercredi 21 février. C’est un engin explosif placé sur la route qui a cause leur décès. 

FRANCE2

Le sergent-chef Mougin et le brigadier-chef Dernoncourt ont été tués ce mercredi 21 février. Les deux militaires ont perdu la vie dans cette région désertique et inhabitée à la frontière entre le Mali et le Niger. Ils progressaient à bord d’un véhicule blindé, à l’est de Gao. Un engin explosif improvisé placé sur la route serait à l’origine de leur mort. Un troisième soldat est blessé. 

Hommage à l’Assemblée nationale

À l’Assemblée nationale, la ministre des Armées Florence Parly a fait part de sa vive émotion. Hommage des députés et des autorités françaises qui expriment leur soutien à la famille des soldats et au premier régiment de spahis de Valence (Drôme), auquel appartiennent les trois militaires. Ces deux décès portent à 14 le nombre de soldats tués dans le Sahel depuis le lancement de l’opération Barkhane à l’été 2014.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des soldats français de l\'opération Barkhane sur la base militaire de Gao (Mali), le 31 octobre 2017.
Des soldats français de l'opération Barkhane sur la base militaire de Gao (Mali), le 31 octobre 2017. (DAPHNE BENOIT / AFP)