Cet article date de plus de six ans.

Ce que l'on sait du soldat français tué au Mali

L'adjudant-chef Dejvid Nikolic est le neuvième militaire à périr au Mali.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'adjudant-chef Dejvid Nikolic est mort le 14 juillet 2014 alors qu'il effectuait une opération de reconnaissance dans le nord du Mali, selon l'Elysée. (AFP / SIRPAT)

Dejvid Nikolic, 45 ans, est mort, lundi 14 juillet, dans le nord du Mali. C'est le neuvième militaire français à périr dans ce pays. L'annonce a été faite par l'Elysée, dans un communiqué publié mardi 15 juillet. 

La mort de ce sous-officier intervient alors que l'opération Serval, engagée en 2012, touche à sa fin. Elle s'apprête à être remplacée par l'opération Barkhane pour combattre le terrorisme dans le Sahara et le Sahel. 

Qui était l'adjudant-chef Dejvid Nikolic ?

Né le 16 mai 1969 et naturalisé français, il était célibataire et sans enfant. Il a commencé sa carrière militaire dans la légion étrangère à l'âge de 19 ans, relate la biographie officielle du militaire publiée sur le blog Lignes de défense hébergé par Ouest France.

Dejvid Nikolic a été affecté le 12 janvier 1998 au 1er régiment étranger de génie à Laudun-l’Ardoise (Gard), "régiment qu’il ne quittera plus". L'adjudant-chef a été envoyé sur des missions à Djibouti, en Nouvelle-Calédonie, en Afghanistan, au Liban ou en ex-Yougoslavie. Il a rejoint l'opération Serval au Mali en 2014.

Quelles sont les circonstances de sa mort ?

"Un véhicule suicide a attaqué des éléments de la force française engagés en opération de contrôle de zone à une centaine de kilomètres au nord de Gao (Mali)", précise le ministère de la Défense dans un communiqué. 

"L'attaque a été portée contre des véhicules blindés installés en surveillance dans le secteur d'Al-Moustarat. Sept militaires ont été touchés par l'explosion puis immédiatement pris en charge par leurs camarades avant d'être évacués vers l'hôpital militaire de campagne de Gao. L'un des trois militaires grièvement blessés est décédé dans la soirée", détaille le communiqué.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.