Attentat à Bamako : une scène de guerre dans la capitale malienne

Une fusillade a éclaté la nuit dernière dans un restaurant de Bamako, fréquenté par des expatriés, faisant cinq morts dont un Français, il avait 30 ans.

France 2
Une scène de guerre à proximité d'un lieu prisé des expatriés, "La Terrasse".
 
C'est là, hier soir, juste après minuit, dans le coeur de la capitale malienne qu'un homme a ouvert le feu. Il y a cinq morts, dont un Français et un Belge. Un Français figure parmi les victimes : Fabien Guyomard, âgé de 30 ans. Il habitait à Bamako depuis 2007. Parmi les autres victimes, trois Maliens et un Belge.
 
Selon des témoins, présents dans le bar, les tireurs ont d'abord lancé des grenades avant de mitrailler à l'arme automatique. 

La communauté française choquée

 
"Vers minuit on a commencé à entendre des coups de feu et les gens se sont mis à courir dans tous les sens", raconte un témoin au micro de France 2. 
 
"Certains criaient 'ce sont des bandits', d'autres 'ce sont des rebelles'", ajoute-t-il.
 
Deux hommes avaient été interpellés en fin de matinée mais selon la police malienne ils ne sont pas impliqués."Tout le monde est vraiment choqué", rapporte un expatrié français joint par France 2, par téléphone.
 
Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers maliens montent la garde à Bamako, la capitale, après l\'attaque d\'un restaurant, qui a fait cinq morts, samedi 7 mars 2015. 
Des policiers maliens montent la garde à Bamako, la capitale, après l'attaque d'un restaurant, qui a fait cinq morts, samedi 7 mars 2015.  (SEBASTIEN RIEUSSEC / AFP)