Cet article date de plus de sept ans.

Le théâtre éphémère de la Comédie Française vendu à la Libye

La Comédie française a vendu au gouvernement libyen son théâtre éphémère. Cette structure en bois avait été construite fin 2011 au palais-Royal à Paris pour remplacer la célèbre salle Richelieu.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Eric LE MITOUARD Maxppp)

C'est finalement aux portes du Sahara que les tréteaux du théâtre
éphémère vont se planter. La vente a été finalisée mercredi entre la
Comédie Française et le ministre libyen de la Culture. Ce théâtre en
bois de 700 places se dressait entre les colonnes du Palais-Royal à
Paris, depuis début 2012, pour suppléer à la célèbre salle Richelieu,
en travaux de rénovation. Fermé en mars dernier, il avait coûté quatre
millions d'euros. Le prix de vente n'a pas été communiqué, mais la
ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, avait fixé un prix plancher
d'1,5 million d'euros.

Mais il tardait à quitter son emplacement.
Plusieurs communes, comme Dijon ou Blois, s'y sont intéressées, avant de
jeter l'éponge et le théâtre éphémère tendait à devenir de plus en plus
durable sous les fenêtres de la ministre de la Culture. Il avait
pourtant satisfait les spectateurs qui ont assisté aux 420
représentations qui s'y sont données. Mais l'absence de toute loge ou de
tout espace de bureau a fait renoncer les municipalités. La Maison de
Molière utilisait en effet ses bâtiments habituels pour cela.

Pour
pouvoir bénéficier de son confort, il faudra donc désormais se rendre à
Tripoli. La Comédie Française se félicite de cette vente et surtout son
administratrice, Muriel Mayette. En lice pour un troisième mandat, elle
pourra mettre la vente à son crédit, alors que la guerre de succession
est lancée dans la Maison de Molière. Les promeneurs du Palais-Royal
quant à eux vont pouvoir retrouver l'intégralité du parcours de slalom
entre les colonnes d'ici trois mois, le temps de démonter le théâtre.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Libye

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.