Le Bagnols Reggae Festival célèbre la musique jamaïcaine

Bagnols se transforme pendant trois jours en mecque du Reggae. Popularisé par Bob Marley, le Reggae est désormais inscrit au patrimoine immatériel de l'Unesco. 

Au programme, les mini-third world 
Au programme, les mini-third world  (Bagnol Reggae Festival)

Avec des pointures de la musique Jamaïcaine, le Festival de Bagnols, surnommée "Kingstone sur Cèze", prend encore un peu plus de poids cette année. The SkatalitesTiken Jah FakolyRockers Jamaica,  Morgan Heritage ou les virtuoses Third World se partagent la scène live. 

La petite commune du Languedoc-Roussillon, d'à peine 20 000 habitants se transforme en grand village Rasta pendant trois jours. L'amour de Bagnols pour cette musique remonte à 2002. Les bénevoles comme les artistes sont sur le pont... en toute décontraction.

Le Reggae au patrimoine culturel immatériel de l'Unesco

Importé aux U.S.A et en Angleterre par les immigrés de Jamaïque, le Reggae  émerge à la fin des années 60. Avec ses revendications sociales et politiques, ce style musical concernait essentiellement les groupes marginalisés et les opprimés avant de connaître un rayonnement mondial grâce à Bob Marley. 

L'Unesco a depuis reconnu son message d'amour et d'humanité. En novembre 2018, le Reggae a rejoint une liste de 400 traditions culturelles, au même titre que le zaouli, musique et danse des communautés gouro de Côte d'Ivoire ou que l'As-Samer, composée de chants et de musique de Jordanie ou encore le Khon, théâtre masqué et dansé, un art du spectacle propre à la Thailande.