Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo L'inquiétude et la colère de la famille de Francis Collomp, otage au Nigéria

Une preuve de vie de l'otage détenu depuis décembre 2012 par des islamistes nigérians, a été diffusée. Sa femme, prévenue après la presse, est en colère contre le quai d'Orsay.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.

Anne-Marie Collomp, l'épouse réunionnaise de l'otage français Francis Collomp, est "très en colère contre le Quai d'Orsay" mais "contente" d'avoir revu son mari, samedi 28 septembre, sur une vidéo diffusée par les ravisseurs. "Je n'ai même pas reconnu mon mari, (...) il est fatigué, amaigri, mais il est en vie, ça m'a fait du bien. Mais le voir comme ça, ça m'a vraiment fait un coup." a-t-elle déclaré à l'antenne de France Info. "J'espère que ça ne va pas durer, que Hollande va faire le nécessaire pour le libérer ... Mon mari c'est quelqu'un de malade... Et j'espère qu'en voyant cette vidéo, l'Etat fera quelque chose", a-t-elle ajouté.

"Ma soeur est très remontée, elle est très en colère contre le Quai d'Orsay car c'est par un journaliste qu'elle a reçu la vidéo des ravisseurs. C'est bien plus tard que le ministère l'a appelée" a expliqué Gilda Marbois, belle-soeur de Francis Collomp. Le groupe islamiste nigérian Ansaru a diffusé vendredi une vidéo de l'ingénieur français de 63 ans, enlevé le 19 décembre 2012, le jour de son anniversaire, à Rimi dans l'Etat de Katsina (nord du Nigeria).

Sur ce document de trois minutes posté sur internet et repéré par le réseau américain de surveillance des sites islamistes, Francis Collomp lit une déclaration. Un homme non identifié portant une arme figure en arrière-plan. "On le voit deux fois mettre sa main sur sa poitrine. Est-ce à cause de ses problèmes cardiaques ?", s'est interrogé Gilda Marbois. Francis Collomp, qui réside à La Réunion, a été opéré du coeur et doit prendre quotidiennement des médicaments, avait fait savoir sa famille après son enlèvement. Le frère de l'otage, Denis Collomp, résidant dans les Alpes-de-Haute-Provence, est pour sa part "soulagé" d'avoir revu son frère "même s'il a l'air toujours aussi fatigué".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.