350 millions d’arbres plantés en 12 heures, le peu vraisemblable record éthiopien

Le chiffre annoncé par le gouvernement éthiopien laisse sceptique les spécialistes et l'opposition.

Des jeunes filles éthiopiennes posent lors de la journée \"Green Legacy\", le 29 juillet 2019.
Des jeunes filles éthiopiennes posent lors de la journée "Green Legacy", le 29 juillet 2019. (MICHAEL TEWELDE / AFP)

La reforestation est un sujet majeur en Ethiopie. Il faut dire qu’en 50 ans, le pays a perdu la quasi-totalité de sa forêt. Aussi le 29 juillet 2019, le gouvernement fédéral s’est félicité du succès de son opération de reboisement dans le cadre du projet Green Legacy. En 12 heures, 353 millions d’arbres auraient été plantés à travers le pays. Une grande victoire pour le Premier ministre Abiy Ahmed qui tablait seulement sur 200 millions d’arbres. Le record détenu par l’Inde depuis 2017 n’était que de 50 millions d’arbres.

Les chiffres annoncés donnent un peu le tournis. Le projet est ambitieux. Avant la fin de la saison des pluies, soit en octobre, le Premier ministre veut voir planter pas moins de 4 milliards d’arbres. L’opération du 29 juillet a été largement médiatisée, et les personnalités, Premier ministre en tête, mises à contribution.

Mais tout cela semble relever d'avantage de la propagande politique que de la réalité écologiste. "Personnellement, je ne pense pas qu'on en ait planté autant", doute Zelalem Worqagegnehu, porte-parole du parti d'opposition Ezema, repris par l’AFP.

Il suffit de comparer avec d’autres programmes pour se rendre compte de l’énormité des chiffres avancés. Le site internet chinois Xinhuanet a fait les comptes. Pour atteindre les 4 milliards, chacun des 108 millions d’habitants devrait planter 40 arbres d’ici octobre.

100 arbres par volontaire

Il faut 350 000 hectares pour y parvenir, et un volontaire doit planter cent arbres dans la journée. "Ce n'est pas impossible, mais ça demanderait un effort très bien organisé", analyse Tim Christophersen, président du Partenariat mondial sur la restauration des forêts et des paysages.

En Ethiopie, d’autres programmes de reboisement ont eu lieu qui permettent de mesurer l’écart entre les chiffres annoncés et ceux plus proche de la réalité. Ainsi Eden, une ONG, a entre 2004 et 2015 travaillé à un projet de reboisement. Eden a planté "seulement" 200 000 arbres la première année. Et 16 millions d’arbres en 10 ans ! Le programme a été brusquement suspendu sans explication. Parallèlement au projet écologique, Eden offrait un job aux plus démunis. Ils étaient rémunérés pour planter un arbre. Un programme que n’a plus voulu financer le gouvernement éthiopien.

2 millions d'arbres replantés au Canada

Green Legacy est inspiré du programme du même nom lancé en 2004 dans le comté de Wellington au Canada. Pour célébrer le 150 ème anniversaire du comté, l’idée était de planter 150 000 arbres. En fait il y en a eu 2 millions de plantés, faisant de Green Legacy le programme communal le plus important de replantation en Amérique du Nord.

Aujourd’hui grâce à deux pépinières, la commune gère un stock de 25 000 arbres en pot âgés de 2 à 9 ans, et 10 000 arbres sont plantés chaque année. Car ce n’est pas tout de planter, encore faut-il avoir le stock pour le faire.

Avec cette opération spectaculaire, l’Ethiopie passe ainsi pour le bon élève de la classe. Celui qui respecte le mieux les engagements de la Cop 21. Une bonne opération de soft power pour Addis Abeba.