Nigeria : Shell paiera 95 millions d’euros de compensation à une communauté touchée par une pollution pétrolière

Des terres avaient été ravagées par une marée noire dans les années 70.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Dans cette photo d'archives prise le 11 août 2011, un homme écope du pétrole brut qui proviendrait d'une panne d'équipement Shell dans l'Ogoni, dans l'État de Rivers, au sud du Nigeria. (PIUS UTOMI EKPEI / AFP)

La société pétrolière anglo-néerlandaise Shell a accepté de verser près de 95 millions d'euros à des habitants du sud-est du Nigeria. Leurs terres avaient été gravement endommagées par des déversements de pétrole pendant la guerre du Biafra dans les années 70.

Une très longue bataille

Le géant pétrolier va finalement indemniser la communauté Ejama-Ebubu de l’Etat de Rivers au sud du Nigeria pour une marée noire survenue il y a plus de 50 ans. Condamnée une première fois en 2010, Shell avait tenté de faire annuler le jugement.

La justice nigériane en a décidé autrement en confirmant la responsabilité de la multinationale dans la dégradation environnementale en pays Ogoni, une région du delta du Niger où les mangroves ont été dévastées par la pollution pétrolière. Un accord a été trouvé entre la compagie et les plaignants.

"L'ordre de paiement de 45,9 milliards de nairas (94,9 millions d'euros) aux plaignants vise à satisfaire entièrement et à titre définitif le jugement rendu."

Shell Petroleum Developement Company, filiale nigériane

Communiqué

Responsable mais pas coupable 

La société anglo-néerlandaise accepte donc de dédommager la communauté nigériane, mais elle refuse de reconnaître ses responsabilités dans la pollution de l’envionnement. Selon Shell, les déversements de pétrole ont été causés par des tiers durant la guerre civile du Biafra de 1967 à 1970, au cours de laquelle de nombreux oléoducs et infrastructures ont été détruits. Les organisations environnementales,quant à elles, se félicitent de l’issue de ce litige.

"Nous espérons que ce jugement fournira les fondations pour répondre à la longue et durable injustice subie par le peuple Ogoni."

Le Mouvement pour la survie du peuple ogoni (MOSOP), ONG nigériane

Communiqué

Plusieurs plaintes 

La multinationale anglo-néerlandaise est accusée de plusieurs marées noires dans le delta du Niger. Elle fait face à de nombreuses plaintes au Nigeria et devant les tribunaux au Royaume-Uni et aux Pays-Bas. Les procédures judiciaires sont souvent trop longues et à l’issue incertaine. Au début de cette année, la justice néerlandaise a condamné en appel Shell à verser des indemnisations à quatre fermiers nigérians. Des fuites de pétrole avaient gravement pollué trois villages dans le delta du Niger.

Les agriculteurs étaient engagés dans un bras de fer juridique avec Shell Nigeria depuis treize ans.

Plus gros producteur de pétrole en Afrique, le Nigeria est le terrain d'une exploitation pétrolière extrêmement polluante.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Environnement africain

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.