L'Egypte ambitionne d'être le numéro un de l'énergie solaire en Afrique

L’Egypte dispose de sa première centrale solaire. Installée à Benban, elle est entrée en service fin 2017. Elle est le premier élément de la plus grande centrale solaire d’Afrique que Le Caire ambitionne de mettre sur pied. Situé près d’Assouan, ce parc solaire prévoit d’avoir une capacité de production de près de 2 GW répartie sur 32 centrales.

Le drapeau égyptien flotte sur la première centrale photovoltaïque de Benban lors de l\'inauguration, le 13 mars 2018, de ce qui est supposé devenir la plus grande centrale solaire d\'Afrique.
Le drapeau égyptien flotte sur la première centrale photovoltaïque de Benban lors de l'inauguration, le 13 mars 2018, de ce qui est supposé devenir la plus grande centrale solaire d'Afrique. (OLIVER WEIKEN / DPA)

L'Egypte est certes un pays pauvre. Mais elle dispose d'une matière première abondante et quasi illimitée: le soleil. L’Egypte a les moyens de lancer une grande politique solaire. Le pays est un énorme désert avec une surface utile extrêmement réduite, concentrée dans la vallée et le delta du Nil. Le pays bénéficie d’un climat ensoleillé et sec.


Le Caire a donc officiellement inauguré en mars 2018 la première tranche du projet géant de Benban. La première unité de production, d’une capacité de 64 MW, a été mise en place par la compagnie allemande Ib Vogt GmbH, en collaboration avec l’Egyptien Solar Systems. A terme, le parc de Benban devrait représenter une superficie de 36 km².


«Dans cette centrale, nous avons 200.000 panneaux solaires et 780 traqueurs solaires qui permettent aux panneaux de suivre le mouvement du soleil tout au long de la journée. Les installations qui s’étalent sur environ 95 hectares produiront l’équivalent de la consommation de 20.000 ménages», a affirmé Amine el-Edghiri, le directeur de projet de la compagnie allemande, selon Bloomberg.

D'autres partenaires doivent participer à la réalisation de la totalité du projet. EDF Energies Nouvelles et le Groupe Elsewedy Electric doivent construire et exploiter d’autres éléments de ce complexe photovoltaïque. 


Pour développer cette impressionnante superficie de panneaux photovoltaïques, l’Egypte a passé un accord avec le groupe chinois China’s GCL Group pour la fabrication sur le sol égyptien de panneaux solaires. Le journal Al-Ahram qui révèle l’information a précisé que la localisation et la durée de mise en place de l’infrastructure n’avaient pas encore été déterminées. Par contre, sa production annuelle de panneaux solaires permettrait la construction de 5 Gigawatts de centrales solaires.

Le complexe solaire de Benban contribuera à la réalisation de l’objectif du gouvernement égyptien visant à produire 20% d’énergie renouvelable à l’horizon 2020 et 42% à l’horizon 2035. Actuellement, l’électricité égyptienne provient à 90% des énergies fossiles et à 8% de l’hydro-électrique. Et à moins de 1% du solaire. Un comble pour le pays du dieu Ra dont l’emblême est notamment le disque solaire.