Scènes d'horreur lors de la dispersion des manifestants pro-Morsi au Caire

En Egypte, l'intervention des forces de l'ordre pour déloger les supporters du président destitué a donné lieu à des affrontements meurtriers. Attention, certaines images, violentes, peuvent choquer.

Les forces de l'ordre égyptiennes ont mis leurs menaces à exécution, mercredi 14 août. Elles sont intervenues pour déloger les partisans de l'ancien président Morsi des deux places qu'ils occupaient depuis plus d'un mois au Caire. L'opération a rapidement tourné au bain de sang, laissant place à des scènes de guerre. 

113
Autour de la mosquée Rabaa al-Adawiya, dans le nord-est de la capitale, des milliers de sympathisants islamistes rassemblés depuis six semaines se sont réveillés, mercredi 14 août 2013, dans un nuage de gaz lacrymogène. KHALED DESOUKI / AFP
213
Un deuxième campement, plus petit, établi sur la place Nahda (est de la ville) a, lui aussi, été investi par les forces de l'ordre égyptiennes. ENGY IMAD / AFP
313
Les partisans du président islamiste destitué Mohamed Morsi ont été pris par surprise par des bus militaires et des bulldozers, qui ont terrassé leur campement. AHMED GOMAA/AP/SIPA / AP
413
Un incendie s'est déclaré sur la place Nahda, sans que son origine soit clairement définie. STRINGER / ANADOLU AGENCY
513
L'opération d'évacuation des forces de l'ordre a rapidement tourné à l'affrontement. KHALIL HAMRA/AP/SIPA / AP
613
Des bulldozers de l'armée ont détruit les barricades installées par les pro-Morsi. MOHAMMED ABDEL MONEIM / MOHAMMED ABDEL MONEIM
713
De nombreux manifestants ont été blessés, d'autres tués. HASSAN MOHAMED / AFP
Attention : cette image est susceptible de heurter votre sensibilité.

Cliquez ici pour l'afficher.

813
Des corps de manifestants brûlés gisent sur la place Nahda. HASSAN MOHAMED / AFP
913
Les morts et les blessés sont surtout des hommes. Mais des femmes et des enfants ont été blessés. MOSAAB EL-SHAMY / MOSAAB EL-SHAMY
1013
Des membres des forces de l'ordre ont aussi été blessés ou tués. MAHMOUD KHALED / AFP
1113
Un membre des forces de sécurité à côté d'un manifestant blessé, place Nahda. STRINGER / ANADOLU AGENCY
Attention : cette image est susceptible de heurter votre sensibilité.

Cliquez ici pour l'afficher.

1213
Sur la place Rabaa al-Adawiya, des tirs d'armes automatiques ont résonné et une pluie de grenades lacrymogènes s'est abattue sur le village de tentes, sur fond de chants religieux diffusés à plein volume dans la matinée de mercredi. MAHMOUD KHALED / AFP
1313
Les islamistes ont dénoncé un "massacre" tandis que l'Union européenne, très inquiète, a appelé à la retenue. AHMED GOMAA/AP/SIPA / AP