Crash dans le Sinaï : l'État islamique dévoile une photo de la bombe utilisée

Le groupe État islamique qui avait revendiqué l'attentat contre un avion russe au Sinaï a livré ce mercredi 18 novembre une photo de ce qui est représenté comme la bombe artisanale qui aurait été utilisée.

France 2

Une canette de soda, un détonateur et quelques grammes d'explosifs. Si l'on en croit les propagandistes de Daesh, c'est tout ce qu'il a fallu pour provoquer la chute de l'Airbus russe dans le Sinaï le 31 octobre dernier et la mort des 224 personnes qui se trouvaient à son bord.
Dès les premières heures, l'organisation État islamique avait revendiqué les attentats sans en apporter les preuves. Elle affirme aujourd'hui que c'est en profitant des failles dans la sécurité de l'aéroport de Charm el-Cheikh (Égypte) qu'elle a réussi à introduire la bombe à l'intérieur de l'appareil.

La réponse aux frappes en Syrie

Son objectif à l'origine était d'abattre un avion occidental, mais quand la Russie en septembre s'est mise à bombarder la Syrie, les jihadistes ont décidé de s'en prendre à des touristes russes qui rentraient de vacances sur les bords de la mer Noire. Hier, le Kremlin a fini par admettre ce que tous les experts avaient compris depuis longtemps que c'était bien une charge explosive qui avait provoqué la désintégration de l'Airbus à 10 000m d'altitude. Vladimir Poutine a promis de traquer les responsables et de les punir.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les débris de l\'Airbus A321 de la compagnie Metrojet après le crash de l\'appareil dans le Sinaï égyptien, le 1er novembre 2015.
Les débris de l'Airbus A321 de la compagnie Metrojet après le crash de l'appareil dans le Sinaï égyptien, le 1er novembre 2015. (MAXIM GRIGORYEV / RIA NOVOSTI / AFP)