Côte d'Ivoire : stupeur au lendemain de l'attentat

La station balnéaire ivoirienne de Grand-Bassam a été visée par un attentat, dimanche 13 mars. Au lendemain de l'attaque, la population est sous le choc. 

FRANCE 2
16 morts, c'est le bilan de l'attentat qui a touché la station ivoirienne de Grand-Bassam, dimanche 13 mars, dans le sud de la Côte d'Ivoire. L'attaque a eu lieu vers 12h30, sur le bord de mer. Six assaillants lourdement armés de fusils d'assauts et de ceintures de grenades ont ouvert le feu sur toutes les personnes se trouvant sur la plage. Sur les images amateurs tournées durant l'attaque, on voit des scènes de panique. Plusieurs personnes courent afin de se mettre à l'abri.
 
Un Français tué
 
Puis le commando se sépare en deux groupes et pénètre dans trois hôtels. Au bout de plus de trois heures, les forces de sécurité ivoirienne ont pu venir à bout des assaillants. "Les forces spéciales ivoiriennes sont intervenues dès 13h15 (…) et ont mené des combats difficiles", a détaillé le président ivoirien, Alassane Ouattara. Lundi matin, les forces spéciales quadrillent le secteur. Parmi les victimes, un Français d'une cinquantaine d'années, qui travaillait pour une filiale du groupe Bolloré.
Le JT
Les autres sujets du JT
Un soldat sur la plage de Grand-Bassam (Côte d\'Ivoire), après une attaque jihadiste, le 13 mars 2015.
Un soldat sur la plage de Grand-Bassam (Côte d'Ivoire), après une attaque jihadiste, le 13 mars 2015. (ISSOUF SANOGO / AFP)