VIDEO. Centrafrique : des habitants de Bangui se réfugient auprès des troupes françaises à l'aéroport

Ils accusent les ex-rebelles de la Séléka, au pouvoir, de faire leur malheur. Devant la caméra de France 2, ils témoignent, apeurés, des massacres auxquels ils ont assisté.

MARTINE LAROCHE-JOUBERT et NICOLAS AUER - FRANCE 2

La Croix-Rouge centrafricaine a récupéré, vendredi 6 décembre, 281 corps à Bangui, la capitale de la Centrafrique, après deux jours de violences. Le bilan pourrait s'alourdir considérablement avec la reprise des recherches samedi. Des violences de grande ampleur ont été constatées jeudi dans la capitale centrafricaine. La situation restait tendue vendredi, mais sans affrontements directs.

L'armée française, qui a lancé l'opération Sangaris en soutien à la force panafricaine, a commencé à renforcer ses patrouilles dans Bangui, et s'est déployée à l'aéroport, où plusieurs milliers d'habitants, craignant des exactions, sont rassemblés. Ils accusent les ex-rebelles de la Séléka, au pouvoir, de faire leur malheur. Devant la caméra de France 2, ils témoignent, apeurés, des massacres auxquels ils ont assisté.

Des déplacés, habitants de Bangui, se sont réfugiés à l\'aéroport de Bangui, sous protection française, vendredi 6 décembre 2013.
Des déplacés, habitants de Bangui, se sont réfugiés à l'aéroport de Bangui, sous protection française, vendredi 6 décembre 2013. (JEROME DELAY / AP / SIPA )