Centrafrique : la France met officiellement fin à l'opération Sangaris

Le ministre de la Défense a annoncé ce lundi 31 octobre la fin de l'opération Sangaris en Centrafrique. Une page qui se tourne après trois ans d'engagement français sous mandat de l'ONU.

FRANCE 2

Le ministre de la Défense a annoncé ce lundi 31 octobre la fin de l'opération Sangaris en Centrafrique. Une page qui se tourne après trois ans d'engagement français sous mandat de l'ONU. Certains regrettent un départ précipité alors que la situation n'est pas stabilisée sur place. "Les trois objectifs que s'était fixés la France ont été atteints. Elle a déployé jusqu'à 2 400 hommes pour stopper la guerre civile qui s'était déclenchée en décembre 2013", explique Thierry Curtet en direct du ministère de la Défense à Paris.

La France va maintenir 300 soldats dans le pays

La France a également souhaité des transitions démocratiques. "Il y a eu des élections présidentielles au début de l'année. Et puis, avant de retirer ses soldats, la France a souhaité attendre le déploiement de soldats onusiens. Il y a désormais 14 000 Casques bleus en Centrafrique. Il est vrai qu'il y a a encore des violences, notamment en campagne, 25 morts rien que la semaine dernière. Jean-Yves le Drian estime désormais que c'est la responsabilité de la République centrafricaine même si la France va maintenir 300 soldats dans le pays et déployer des drones au début de l'année prochaine", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une patrouille française de l\'opération Sangaris, à Bangui, en Centrafrique, en février 2016.
Une patrouille française de l'opération Sangaris, à Bangui, en Centrafrique, en février 2016. (ISSOUF SANOGO / AFP)