VIDEO. Burkina Faso : l'armée annonce le coup d'Etat à la télévision nationale

Les institutions burkinabées ont été "dissoutes" et le président a été "démis de ses fonctions" par un comité militaire, jeudi.

REUTERS / EVN

A moins d'un mois d'une élection présidentielle capitale, le Burkina Faso fait face à un coup d'Etat"Les forces patriotiques et démocratiques alliant toutes les composantes de la Nation et réunies au sein du Conseil national de la démocratie (CND) ont décidé de mettre un terme au régime déviant de la transition", a déclaré le lieutenant-colonel Mamadou Bamba lors d'une intervention télévisée, jeudi 17 septembre.

L'ancien bras droit de Compaoré prend la tête du putsch

Les militaires ont annoncé une série de mesures immédiates : "Le président de la transition est démis de ses fonctions", "le gouvernement de transition est dissous" et "le Conseil national de transition est dissous".

Les putschistes prévoient en outre d'organiser "une large concertation", dans le but de "former un gouvernement qui se dévouera à la mise en ordre politique pour aboutir à des élections inclusives et apaisées". Gilbert Diendéré, ancien bras droit de Blaise Compaoré, prend la tête du coup d'Etat. 

Capture d\'écran de l\'annonce télévisée du coup d\'état au Burkina Faso, le 17 septembre 2015.
Capture d'écran de l'annonce télévisée du coup d'état au Burkina Faso, le 17 septembre 2015. (ISSOUF SANOGO / AFP)