Attaques au Burkina Faso : 160 personnes sont décédées

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Attaques au Burkina Faso : 160 personnes sont décédées
FRANCEINFO
Article rédigé par
B.Barnier, images APTN et RTB - franceinfo
France Télévisions

160 personnes ont perdu la vie lors d’attaques au Burkina Faso dans la nuit du vendredi 4 au samedi 5 juin.

Le Burkina Faso est en deuil. Dans la nuit du vendredi 4 au samedi 5 juin, deux raids ont eu lieu dans la ville de Solhan. Au moins 160 personnes ont perdu la vie durant ces assauts. Ils auraient probablement été donnés par des forces djihadistes. Face à cette attaque, l’Organisation des Nations Unies a exprimé son indignation. La population locale est également sous le choc. "C’est avec beaucoup de tristesse qu’on parle de cet événement. La tuerie qui s’est déroulée hier dans le Sahel burkinabé est le plus grand massacre qui ait eu lieu dans toute l’histoire du pays", témoigne un habitant.

Le président burkinabé dénonce une attaque barbare

Les assauts se sont déroulés dans la zone très sensible des trois frontières, proche du Mali et du Niger. Le président burkinabé a pris la parole et a dénoncé une attaque qu’il qualifie de barbare, ignoble et menée par des forces obscurantistes. Un deuil national de trois jours a été décrété au Burkina Faso. Dans le pays, les attaques djihadistes ont fait plus de 1 400 morts depuis 2015.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Burkina Faso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.