Vidéo Abdelaziz Bouteflika, parcours d'un tribun de la politique algérienne

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
/
MARTINE LAROCHE-JOUBERT - FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

L'ancien président algérien est mort à l'âge de 84 ans. Né au Maroc en 1937, il avait été élu pour la première fois président de la République algérienne en 1999.

L'ancien président algérien Abdelaziz Bouteflika est mort à l'âge de 84 ans, vendredi 17 septembre. Né au Maroc en 1937, il s'engage très tôt dans la lutte contre la colonisation française. En 1956, il rejoint les rangs du FLN et s'engage dans la guérilla. Dès l'indépendance, en 1962, il est élu député de Tlemcen et réélu en 1964. Il a été ministre de la Jeunesse, des Sports et du Tourisme dans le premier gouvernement Ahmed Ben Bella, en 1962 et 1963. Il a occupé les fonctions de ministre des Affaires étrangères de septembre 1963 à mars 1979, dans les trois gouvernements d'Ahmed Ben Bella et les quatre gouvernements d'Houari Boumédiène.

Exilé lors de l'arrivée au pouvoir des militaires, en 1978, il revient dans les années 1980. A partir de 1991, l'Algérie s'enfonce dans la guerre civile. En 1999, Abdelaziz Bouteflika est élu cinquième président de la République algérienne avec 73,8% des suffrages. Il tente de mettre fin à la guerre, où 200 000 Algériens ont trouvé la mort. Sa loi de concorde civile permet d'apaiser la situation, en promettant l'amnistie aux combattants islamistes. 

Abdelaziz Bouteflika est réélu dès le premier tour lors des élections présidentielles de 2004, avec 84,99% des voix, et lors du scrutin de 2009, avec 90,24% des voix.

Plusieurs fois hospitalisé en France, l'homme politique était revenu en Algérie au printemps 2013, visiblement diminué. Avant d'être à nouveau hospitalisé à Paris, à l'hôpital du Val-de-Grâce. Il jette l'éponge le 2 avril 2019, après une improbable tentative de briguer un cinquième mandat malgré l'attaque cérébrale qui l'avait cloué sur un fauteuil roulant, quasi inerte, six ans plus tôt.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Algérie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.