Les présidents algérien et français veulent "approfondir" les relations entre les deux pays

La France et l'Algérie s'efforcent depuis plusieurs mois de donner un nouvel élan à leur relations après une grave crise diplomatique.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le président français Emmanuel Macron tient une conférence de presse à l'hôtel El Aurassi, à Alger, le 6 décembre 2017. (LUDOVIC MARIN / AFP)

Une volonté de réconciliation. Le président algérien Abdelmadjid Tebboune et son homologue français Emmanuel Macron se sont entretenus samedi 18 juin au téléphone et exprimé leur volonté "d'approfondir" les relations entre les deux pays, a annoncé la présidence algérienne.

Durant cet entretien, les deux présidents "ont évoqué les relations bilatérales et affirmé leur détermination à œuvrer pour leur approfondissement (...) particulièrement après la réélection du président Macron pour un nouveau mandat", a indiqué la présidence dans un communiqué publié sur Twitter. Les deux chefs d'Etat ont également abordé "plusieurs dossiers, en tête desquels celui du Sahel et de la situation en Libye, outre des questions régionales et internationales d'intérêt commun".

La France et l'Algérie s'efforcent depuis plusieurs mois de donner un nouvel élan à leur relations après une grave crise diplomatique. Alger avait en effet rappelé son ambassadeur à Paris en octobre en réaction à des propos du président Macron affirmant que l'Algérie, après son indépendance en 1962 qui a mis fin à 132 ans de colonisation française, s'était construite sur "une rente mémorielle", entretenue par "le système politico-militaire". L'ambassadeur était retourné en France le 6 janvier.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Algérie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.