Cet article date de plus de sept ans.

«L'Algérie vue du ciel». Les Algériens à Arthus-Bertrand : «Descends sur Terre»

Le documentaire de Yann Arthus-Bertrand «L’Algérie vue ciel», diffusé le mardi 16 juin 2015 sur France 2, suscite déjà beaucoup de réactions sur les réseaux sociaux. Les images de la bande annonce ont séduit les internautes. Une fois le ravissement passé, les Algériens demandent au documentariste de filmer aussi à hauteur d’homme.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L’oasis d’El-Goléa  (Yann Arthus-Bertrand)

«Epoustouflant», «Larmes aux yeux», «Hâte !», «Enivrant»... Avant même sa diffusion, le documentaire de Yann Arthus-Bertrand fait déjà l’unanimité. Les Algériens seront à nouveau devant leur poste de télévision le 16 juin, après l'effet Thalassa Algérie, émission de France 3 qui a connu un grand succès et a été très commentée sur les réseaux sociaux. La bande annonce a séduit de nombreux internautes. 

capture d'écran (DR)

Le documentaire, réalisé par Yann Arthus-Bertrand et Yazid Tizi, est construit en trois parties qui suivent trois types de régions géographiques. «Le nord, moderniste, est tourné vers la Méditerranée, tandis que le centre est fait de régions rurales et traditionnelles. Enfin, le Grand Sud est comme un autre monde, avec son immense désert. Ce périple permet de découvrir les côtes indentées de l'Oranais, les plaines agricoles de la Mitidja, les contreforts de l'Atlas, les falaises d'Alger, les plages, les cimes enneigées ou encore l'incroyable diversité minérale du Sahara.» 

 
«L’Algérie est belle du ciel, du ciel…»
 «J’ai été soufflé par la beauté de l’Algérie. Je trouvais intéressant de valoriser ce pays qui a des paysages incroyables, et de le faire découvrir aux gens. Tout m’intéresse en Algérie. C’est un pays sublime, dont on entend tellement parler ! Tamanrasset et Lassekrem, où je me suis rendu cette fois-ci, font partie des plus beaux endroits du monde. L’écologie doit passer par l’amour : aimer la nature, les oiseaux, mais aussi aimer les autres et s’aimer soi-même. L’écologie ne doit pas prendre les allures d’un combat : elle doit être portée par un discours joyeux, amoureux, respectueux», explique Yann Arthus-Bertrand.
 
Les internautes algériens semblent très sensibles au message du réalisateur mais mettent un bémol : «L’Algérie est belle vue du ciel, du ciel…», ironise l’un d’eux. En résumé, s'ils sont époustouflés par les images aériennes, la beauté des paysages, ils ne reconnaissent pas «leur Algérie quotidienne». Comme si ces cartes postales sublimaient la nature mais se désintéressaient de l’humanité. 
capture d'écran (DR)


Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Algérie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.