Algérie : la mobilisation s'intensifie et gagne tout le pays

L'annonce du report de l'élection présidentielle n'a pas désamorcé la crise en Algérie. Les manifestants étaient toujours nombreux vendredi 15 mars.

Voir la vidéo
France 3

La foule était immense dans les rues d'Alger (Algérie). Des centaines de personnes étaient juchées sur les balcons de la capitale. Vendredi 15 mars, le pays a connu une nouvelle journée de manifestation, cette fois, contre la prolongation du mandat d'Abdelaziz Bouteflika. "C'est pour dire à ce gouvernement, à ce système, que c'est fini", clame un homme dans le cortège.

"On ne veut plus de ces vieux visages"

La décision du président de ne pas briguer un cinquième mandat n'a pas apaisé la colère des Algériens. Les pancartes brandies par les manifestants le disent en arabe et en français. Désormais, toute la classe dirigeante est pointée du doigt. "On ne veut plus de ces vieux visages", estime un homme. Des dizaines de milliers de personnes sont descendues également dans les rues de Constantine et d'Oran.

Le JT
Les autres sujets du JT
\"Chaque traître connaîtra sa fin\", indique une banderole, le 15 mars 2019, à Alger.
"Chaque traître connaîtra sa fin", indique une banderole, le 15 mars 2019, à Alger. (RYAD KRAMDI / AFP)