Coronavirus en Algérie : lune de miel en quarantaine pour un couple contrevenant

Les policiers ont fait irruption dans une fête de mariage, à Annaba, pour mettre le couple et les invités en quarantaine. 

Plage Saint-Cloud (Rachid Fellah), non loin d\'Annaba, en Algérie, le 6 mars 2010. 
Plage Saint-Cloud (Rachid Fellah), non loin d'Annaba, en Algérie, le 6 mars 2010.  (FR?D?RIC SOREAU / PHOTONONSTOP)

Ils se marièrent et partirent en quarantaine... Des policiers se sont invités dans une salle des fêtes à Annaba, à 600 km à l'est d'Alger, pour interrompre une fête de mariage, embarquer le couple comme leurs invités et placer tout le monde en quarantaine. Motif : ils n'avaient pas respecté les mesures de lutte contre le coronavirus. 

Les forces de l'ordre sont venues fermer la salle des fêtes après avoir été alertées par des riverains. "Les services de la wilaya d’Annaba ont décidé de fermer définitivement la salle des fêtes 'Tassili' de la ville d’Annaba, à la suite de la violation par son propriétaire de la mesure de suspension temporaire d’exploitation, dans le cadre de la prévention de la propagation du coronavirus (Covid-19), selon un communiqué de la wilaya", rapporte l'agence officielle APS.

Mesures d'endiguement

Cette salle était censée être fermée depuis le 16 mars en application des mesures préventives prises ces derniers jours par les autorités pour contrer la propagation du nouveau coronavirus. Le gérant de la salle est poursuivi en justice. 

Selon plusieurs médias, toutes les personnes se trouvant au mariage ont été placées en quarantaine. 

Des vidéos circulant sur les réseaux sociaux montrent des policiers portant des masques de protection en faction devant la salle alors que de nombreux véhicules de la protection civile évacuent les invités.

Dix décès dus au Covid-19 ont été enregistrés à ce jour en Algérie, selon le ministère de la Santé. Au total, 94 cas ont été confirmés.

Les autorités ont annoncé au soir du 19 mars 2020 avoir pris de nouvelles mesures pour endiguer la progression de la pandémie, notamment la fermeture des cafés et restaurants dans les grandes villes à partir du 22 mars. 

Elles avaient déjà fermé ces derniers jours les lieux de rassemblements, comme les salles des fêtes, interdit les manifestations et suspendu toutes les liaisons aériennes et maritimes internationales.