VIDEO. Crash du vol d'Air Algérie : "Il n'y a plus rien", se désole un témoin ému aux larmes

"Vous voyez devant ce drame, je ne peux pas m'exprimer (...) On s'attendait à trouver au moins les corps", ajoute-t-il.

Scène de désolation sur le site du crash du vol d'Air Algérie, au Mali, samedi 26 juillet. L'appareil McDonnell Douglas MD83 s'est écrasé dans la région de Gossi (Mali), près de la frontière avec le Burkina Faso, jeudi. Les débris, difficilement identifiables, sont dispersés sur une vaste zone.

"On s'attendait à trouver au moins les corps"

"Vous voyez devant ce drame, je ne peux pas m'exprimer, dit un témoin sur les lieux du drame (...) On s'attendait à trouver au moins les corps. Mais il n'y a plus rien", se désole Meroued Ahmed, représentant des familles libanaises.

François Hollande a annoncé que "les familles qui le voudront" seraient accompagnées, "le moment venu", "sur le site" de la catastrophe. Il a ajouté qu'"il y aura une stèle qui sera érigée pour que nul n'oublie que, dans cet endroit, sur ce site, ont disparu 118 personnes".

Un témoin sur le site du crash du vol d\'Air Algérie, au Mali, le 26 juillet 2014.
Un témoin sur le site du crash du vol d'Air Algérie, au Mali, le 26 juillet 2014.