Vidéo En Afrique du Sud, des milliers de lions et tigres en captivité

Publié
BRUT
Article rédigé par

Des milliers de lions et de nombreux tigres élevés en captivité pour être exportés, utilisés pour des selfies ou même chassés... Ça se passe en Afrique du Sud, et l'ONG Quatre pattes se bat pour mettre fin à ce commerce et aux souffrances de ces animaux. Voici pourquoi.

Des lions élevés et reproduits dans des enclos, comme des animaux de ferme. C'est encore monnaie courante en Afrique du Sud, alors même que le gouvernement s'est engagé au printemps dernier à stopper cette pratique. Il y a en effet trois fois plus de lions en captivité en Afrique du Sud que de lions en liberté. Aussi, on trouve des tigres dans certains de ces élevages alors que cette espèce est originaire d'Asie et n'existe pas à l’état sauvage en Afrique du Sud. "Quand les animaux sont petits, les visiteurs peuvent les caresser, leur donner le biberon, se promener ou prendre des selfies avec eux. Ces activités ne sont pas naturelles pour les lionceaux ou pour n'importe quel bébé de grands félins", déplore Fiona Miles, directrice de l'ONG Quatre pattes en Afrique du Sud. Les lions sont également utilisés pour la chasse au trophée, quand ils sont jeunes adultes ou adultes.

Des élevages dénoncés par les ONG

Ce type d'élevages, qui existent aussi dans d'autres pays comme la Chine ou les États-Unis, sont dénoncés depuis des années par plusieurs ONG de défense des animaux. En mai 2021, après avoir commandé un rapport sur le sujet, le gouvernement sud-africain avait décidé de reprendre les recommandations à travers une annonce inédite. Plus de 6 mois après, la loi est toujours à l'état de brouillon et les tigres ne sont pas concernés pour le moment. Et sur le terrain, selon les images de l'ONG Quatre pattes, rien n'a changé.

Rien qu'au cours des 10 dernières années, ce sont plus de 2000 lions vivants et 440 tigres qui ont été exportés depuis l'Afrique du Sud.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.