Moselle : une mère et ses deux enfants introuvables, un départ pour l’Afghanistan suspecté

Selon "Le Républicain lorrain", la mère de famille a laissé une lettre expliquant qu'elle n'avait pas le choix et qu'elle souhaitait changer de vie. Une enquête pour "disparition inquiétante" a été ouverte.

La mère et ses deux enfants étaient installés à Rémilly (Moselle).
La mère et ses deux enfants étaient installés à Rémilly (Moselle). (GOOGLE MAPS)

Une enquête pour "disparition inquiétante" a été ouverte après le départ d'une mère avec ses deux garçons âgés de 6 et 10 ans, sans doute pour l'Afghanistan, pays dont est originaire son second mari, a indiqué le parquet de Metz (Moselle), mardi 11 août.

Le père des deux garçons a donné l'alerte le 5 août, quand il s'est aperçu que "le numéro de téléphone de son ex-femme n'était plus attribué" et que l'appartement où elle vivait à Rémilly (Moselle) "était vide", a expliqué son avocat, Me Arnaud Blanc.

Selon les premiers éléments de l'enquête préliminaire, ouverte vendredi pour "disparition inquiétante", la mère de famille a quitté son logement avec son mari et ses deux fils dans la nuit du 4 au 5 août pour prendre un avion au départ d'un aéroport en Allemagne. "Nous pensons que la famille se trouve désormais en Afghanistan", a indiqué Julien Berger, procureur adjoint.

Le père "redoute de ne plus revoir ses enfants"

Après le divorce entre la mère et le père des enfants, intervenu en 2016, une garde alternée avait été mise en place. "Il n'y avait pas de difficulté entre eux" jusqu'à un voyage de la mère avec son conjoint actuel pendant deux mois en Afghanistan l'été dernier et "des propos rapportés par les enfants" sur des faits survenus au domicile familial, a relaté Me Arnaud Blanc. Convertie à l'islam, "elle a changé de comportement", a-t-il ajouté.

Un juge des enfants avait été saisi en décembre 2019 et une mesure d'assistance éducative avait été mise en place, mais l'interdiction de sortie du territoire pour les deux garçons, sollicitée par le père, avait été refusée. "Mon client a appris que la mère a fait réaliser des passeports aux enfants sans qu'il ne soit au courant", a précisé l'avocat du père. "Personne ne sait comment la joindre. Mon client redoute de ne plus jamais revoir ses enfants", a-t-il ajouté.

Selon Le Républicain lorrain, qui a révélé l'affaire, la mère de famille, âgée de 33 ans, a laissé une lettre expliquant qu'elle n'avait pas le choix et qu'elle souhaitait changer de vie. Les autorités française vont tenter d'entrer en contact avec elle pour mettre en place une médiation, selon le parquet, qui étudie la possibilité d'ouvrir une enquête pour "soustraction d'enfants".