L'Afghane aux yeux verts de retour chez elle

L'Afghane aux yeux verts, dont le portrait en couverture du National Geographic a fait d'elle l'icône des réfugiés, a été accueillie mercredi dans son pays.

FRANCE 2

C'est désormais une femme de plus de 40 ans au regard fatigué. Mais, signe du symbole qu'elle incarne, Sharbat Gula a été accueillie avec ses quatre enfants à Kaboul, par le Président afghan en personne, après avoir été expulsée du Pakistan à cause de faux papiers. Un pays où elle fut prise en photo à l'âge de douze ans dans un camp de réfugiés. Le portrait en 1985 deviendra l'une des couvertures de magazine les plus célèbres de l'Histoire.

De retour avec humilité

Longtemps, elle fut simplement appelée l'Afghane aux yeux verts. Restée silencieuse, elle s'est contentée aujourd'hui d'écouter l'hommage du Président. "C'est un privilège pour moi de l'accueillir. Le gouvernement va lui offrir un appartement entièrement meublé. Nous sommes fiers qu'elle vive dans son pays en sécurité et avec dignité", a déclaré Ashraf Ghani, le Président de l'Afghanistan.

Le JT
Les autres sujets du JT
En 2016, un libraire pakistanais brandit un exemplaire du \"National Geographic\" avec \"l\'Afghane aux yeux verts\" en couverture.
En 2016, un libraire pakistanais brandit un exemplaire du "National Geographic" avec "l'Afghane aux yeux verts" en couverture. (B.K. BANGASH/AP/SIPA / AP)