Des footballeuses afghanes évacuées au Royaume-Uni avec l'aide de Kim Kardashian

Les joueuses, qui avaient manqué de peu le pont aérien organisé à Kaboul en août, s'étaient réfugiées au Pakistan avec leurs familles après la prise de pouvoir des talibans, mais elles n'y avaient qu'un visa de 30 jours.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Kim Kardashian à New York le 6 février 2019 (ANGELA  WEISS / AFP)

Un long périple qui se termine a Londres. Trente-cinq jeunes footballeuses de l'équipe nationale juniors afghane et leurs familles, soit 130 personnes menacées dans leur pays par le retour au pouvoir des talibans, sont arrivées jeudi 18 novembre au Royaume-Uni à bord d'un vol financé par la star américaine Kim Kardashian.

Les joueuses, qui avaient manqué de peu le pont aérien organisé à Kaboul en août, s'étaient réfugiées au Pakistan avec leurs familles après la prise de pouvoir des talibans, mais elles n'y avaient qu'un visa de 30 jours. Elles ont atterri très tôt jeudi à l'aéroport londonien de Stansted, selon la Fondation ROKiT, qui les a aidées dans leur fuite. Sa directrice générale, Siu-Anne Gill, s'est dit "extrêmement touchée par le courage de ces filles".

"Cela démontre le pouvoir du sport"

Les jeunes footballeuses ont notamment reçu le soutien du club de football de Leeds United, dont le propriétaire, Andrea Radrizzani, s'est dit dans un communiqué "ravi" de leur arrivée au Royaume-Uni. "Cela démontre le pouvoir du football, et du sport en général, comme force au bénéfice du bien et combien la communauté du football est capable de collaborer et de se mobiliser pour sauver des vies", a-t-il ajouté.

Leeds United avait proposé d'accueillir les joueuses dans les équipes juniors afin de redonner à ces filles "un avenir prospère". "Comme les autres personnes que nous avons ramenées d'Afghanistan au Royaume-Uni, les filles de l'équipe féminine de l'équipe afghane recevront un accueil chaleureux, un soutien et un logement", a développé un porte-parole du gouvernement britannique.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Afghanistan

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.